La gemmothérapie n’est pas très connue du grand public mais elle a pourtant de nombreuses indications, une efficacité tout en douceur et est dépourvue d’effet secondaire.

Faisons ensemble le tour de cette thérapie de plus en plus prisée par les phytothérapeutes.

Des tissus embryonnaires

La gemmothérapie est un domaine de la phytothérapie .  Elle utilise les bourgeons, les jeunes pousses et les radicelles (toutes jeunes racines) de plantes herbacées, d’arbres ou d’arbustes.

Ces tissus embryonnaires sont récoltés au printemps, au moment de leur développement naturel. Ils sont préparés frais, dans un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine. On ne les conserve jamais congelés, pour préserver la structure de l’eau de la plante et son potentiel énergétique.

Un médecin belge

C’est un médecin belge, le Dr Pol Henry, dans les années 60, qui le premier a préparé et étudié les effets des produits issus de tissus embryonnaire de plantes. Il a publié le résultat de ses recherches et de ses tests cliniques en 1970.

Cette thérapie a été reprise et développée ensuite par le Dr Max Tétau, homéopathe français, qui l’a appelée “gemmothérapie”.

Ce préfixe « Gemmo » dérive du latin “gemmae” signifie « bourgeon d’une plante » et aussi « pierre précieuse ». Le bourgeon est en effet la partie la plus précieuse de la plante : c’est une plante entière en devenir.  Chacune de ses cellules, non encore spécialisée, a le potentiel de se différencier en n’importe quel type de cellules de cette plante.

La puissance des tissus embryonnaires

Ces bourgeons, jeunes pousses et radicelles sont composés de tissus embryonnaires en plein développement. Ils renferment toute la puissance de la future  plante ou partie de plante.  Ils constituent donc un véritable concentré d’énergie, de vitalité et de principes actifs de cette plante.

Stabilité

Les propriétés des macérats de bourgeons restent stables dans le temps. Une date de péremption, marquée sur le flacon, est obligatoire légalement mais le contenu ne perdra aucune de ses propriétés après cette date. Ne jetez donc pas les macérats dont la Date Limite de Consommation légale serait dépassée.

Pourquoi la gemmothérapie est efficace ?

Riche en principes actifs

Les bourgeons et jeunes pousses sont composés de tissus embryonnaires qui contiennent toutes les informations génétiques de la future plante et contiennent aussi une grande énergie. Ils sont très riches en acides nucléiques et en hormones de croissance. Ils contiennent également des vitamines, des oligoéléments et des minéraux ainsi que des principes actifs qui, eux, pourraient disparaître au fur et à mesure du développement de la plante.

La puissance de toutes les parties de la plante

La puissance de la gemmothérapie provient de l’utilisation des bourgeons de la plante : des tissus en plein développement.

Ces remèdes à base de méristèmes renferment toutes les propriétés de la plante : celles des fleurs, des feuilles, des fruits, de l’aubier et des racines.

Ainsi, le macérat glycériné de bourgeons de tilleul (Tilia tomentosa, le tilleul argenté) possédera les propriétés sédatives des fleurs (action sur l’anxiété et le sommeil) mais également les vertus dépuratives et diurétiques de son aubier.

De même, le macérat glycériné de bourgeon d’aubépine (Crataegus oxyacantha) possédera à la fois les propriétés du fruit (action tonique sur le muscle cardiaque) et de la fleur (action régulatrice sur le rythme cardiaque). Il sera aussi antihypertenseur.

Quelle est l’action de la gemmothérapie ?

Le bourgeon agit aux niveaux physique, cellulaire et psychique (via l’énergie de la plante). Les macérats de bourgeons donnent au corps des principes actifs et de l’information. Ce sont des préparations actives physiquement et énergétiquement.

La phytothérapie embryonnaire fait office de draineur cellulaire. Elle va activer la régénération des tissus et accélérer le drainage cellulaire. Elle stimule les organes d’élimination (émonctoires) et facilite ainsi la désintoxication de l’organisme.

jeunes-pousses-de-pin-gemmotherapie

Quelle est la posologie standard ? (Pour un adulte)

Votre phytothérapeute vous indiquera la posologie qui correspond à votre pathologie si elle est aiguë ou si vous êtes en crise :  généralement de 5 à 15 gouttes par jour (et jusqu’à 50 gouttes par jour) jusqu’à disparition des symptômes et pendant 3 semaines maximum.

Les bourgeons sont aussi indiqués pour un traitement préventif ou curatif d’une maladie chronique. Là, on prendra de 5 à 15 gouttes par jour pendant 3 semaines d’affilée, suivie d’une semaine d’arrêt et cela deux à trois fois de suite.

Unitaires ou complexes

Il existe deux types de macérats glycérinés de bourgeons :

  • Les macérats glycérinés unitaires de bourgeons, extraits qui contiennent toutes les propriétés des bourgeons d’une seule plante. Par exemple : cassis
  • Les macérats glycérinés complexes, qui sont des associations synergiques de différents macérats unitaires, ou de différents types de bourgeons, correspondant au traitement d’une problématique donnée. Par exemple : renforcement du système immunitaire.

Vous craignez leur teneur en alcool ?

La composition en alcool éthylique d’un macérat de bourgeon est minime (18 % vol.). Dans 5 gouttes, il y a l’équivalent de 0 ,036 ml d’éthanol. Avec 15 gouttes par jour, vous absorberez 0,01 ml d’alcool pur soit l’équivalent d’un 25 ème de cuillère à café de rhum à 50% par jour (et ce en 3 fois).

Si vous doutez, parlez-en avec votre thérapeute et voyez si votre organisme pourra le gérer.

Pour les enfants, n’hésitez pas à demander conseil à votre thérapeute. Il vous indiquera une posologie précise en fonction de son âge, de son poids et de son état organique

Y a t-il des contre-indications ?

Les macérats de bourgeons n’ont aucune toxicité.
Cependant certains cas feront barrages à l’action du remède :
• Un foyer d’infection
• Des médicaments allopathiques tels que tranquillisants, neuroleptiques ou psychostimulants
• Une maladie auto-immune
• Si le malade n’a plus aucune force vitale.

Si vous pensez être dans un de ces cas, parlez-en avec votre thérapeute qui adaptera le traitement.

Et vous connaissez vous la gemmothérapie et l’employez-vous ?

Laissez moi vos commentaires ci-dessous et merci de m’avoir lue 🙂